amaLes lions de l’Atlas ont rugi tellement fort à Abidjan que l’échos s’est répondu dans les quatre coins du monde.
la qualification des poulains d’Hervé Renard  et surtout leurs dernières prestations face au Gabon, à la Côte d’Ivoire et la Corée du sud en amical est un signal fort pour tous les prochains adversaires de la sélection marocaine capable de faire mal là où elle évolue.