Les professionnels de l’offshoring en conclave à Oujda pour examiner les perspectives de développement du secteur

Les professionnels de l’offshoring représentant des centres d’appels, des sociétés informatiques, des cabinets de recrutement et de formation, ainsi que des institutions publiques se sont réunis vendredi à Oujda, dans le cadre de la 16ème édition du Salon international des centres de contacts et d’appels au Maroc (SICCAM).

Organisée sous le signe « Orientaliser l’offshoring et le digital », cette édition, qui se poursuit samedi, est tenue au Parc Oujda Shore avec la participation aussi d’éditeurs de solutions, équipementiers télécoms et de mobilier spécialisés, pour échanger les expériences et les expertises et contribuer à la promotion de ce secteur devenu stratégique et à haute contribution.

Intervenant à cette occasion, le Secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement, Othman El Firdaous, a insisté sur la nécessité d’accompagner les projets d’implantation des centres d’appels, d’autant plus que la région de l’Oriental compte un énorme potentiel en termes de ressources humaines qualifiées avec plus de 115.000 étudiants.

Il a également fait observer que dans la région de l’Oriental, qui se veut une région pilote en terme de partenariat public-privé, tous les ingrédients sont réunis pour assurer au secteur de l’offshoring un avenir meilleur.

M. El Firdaous a rappelé que le Maroc, qui figure parmi les 30 meilleures destinations pour l’offshoring dans le monde, ne cesse d’accorder une grande importance à ce secteur à forte valeur ajoutée et qui est susceptible de promouvoir le développement économique et de créer davantage de postes d’emploi.

Pour sa part, le Wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a mis en exergue les potentialités dont regorge la région de l’Oriental en termes d’infrastructures, de ressources humaines et d’atouts naturels à même de renforcer la compétitivité de la région, évoquant dans ce sens les mesures d’incitations accordées aux investisseurs, notamment celles liées à l’acquisition du foncier, pour les encourager à monter leurs projets dans la région.

De son côté, le directeur général de l’Agence nationale de la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), Abdelmounaime El Madani, a souligné l’importance du projet de création des « Cités des Métiers et des Compétences » qui se veut, a-t-il dit, un grand projet consistant à mettre en place des centres de nouvelle génération, qui vont être déployés dans toutes les régions du Royaume et qui promettent un avenir meilleur.

Il a aussi plaidé en faveur de la combinaison des efforts de toutes les parties concernées pour promouvoir le secteur de l’offshoring, notant que l’ANAPEC ne cesse d’accompagner le secteur productif dans tous les domaines notamment le textile, l’aéronautique, l’agriculture, la Relation client et les technologies de l’information.

Quant au vice-président du Conseil de la région, Mohamed Mrabet, il a passé en revue les actions menées par le Conseil dont notamment le désenclavement du monde rural et le développement économique et la création d’entreprises.

Il a dans ce sens fait savoir que la Conseil de la région a créé un fonds d’aide à l’investissement doté d’un montant de 55 millions de dirhams, notant que les projets qui y sont éligibles, sont ceux dont le montant d’investissement est supérieur ou égal à 1 million de dirhams avec au moins 20 emplois à créer.

Lors de cette cérémonie d’ouverture à laquelle ont pris part également le directeur général de l’Agence de développement de l’Oriental, Mohamed Mbarki, et le directeur général de MedZ Sourcing, Abderrafie Hanouf, cinq opérateurs du secteur ont été récompensés pour leurs réalisations en matière de l’offshoring.

Par la suite, il a été procédé à l’inauguration de l’exposition du 16ème SICCAM ayant réuni quelque 25 exposants et partenaires représentant plusieurs pays.

Pilotée par le Centre régional d’investissement de l’Oriental, la nouvelle dynamique de l’offshoring à Oujda vise à doter la région d’emplois stables dans les domaines des centres d’appels et de l’informatique avec toutes ses composantes.

Vitrines de l’offshoring dans tout le Maroc, les zones dédiées aménagées et gérées par Medz Sourcing comptent désormais Oujda Shore parmi les priorités de cet opérateur public, accompagné par le CRI, le Conseil régional de l’Oriental, et des acteurs de formation et d’emploi, ANAPEC et OFPPT en premier.

(MAP)

(MAP)

تعليقات الفيسبوك

التعليقات مغلقة