Crise politique en Algérie, le Polisario en sursis

ALGERIE (TAMURT) – Tout le monde, en Algérie, parle des richesses naturelles bradées par les décideurs comme le gaz naturel que l’Algérie offre gratuitement à la France depuis l’indépendance. Mais de l’autre gouffre qui aspire l’argent public des contribuables algériens, depuis 1975, le Polisario en l’occurrence, organisation dénommée République Sahraouie Arabe, personne n’en souffle mot.

On dit même que les rares pays au monde, des dictatures en général de l’ Afrique et de l’Amérique latine, ne soutiennent le Polisario que grâce aux paiements de l’Algérie de sommes faramineuses. Mais le glas pourrait sonner pour cette ” république Arabe” , qui vit sur le dos des Algériens. les raisons sont diverses .En plus de la crise économique qui touche en plein fouet les Algériens, la crise politique algérienne apportera certainement des changements profonds dans les mœurs politiques des décideurs .La pression internationale , les plus grandes puissances soutiennent le Maroc, ne sont pas en faveur du Polisario et l’Algérie .

l’Algérie ne pourra plus assurer l’existence du Polisario alors que son propre existence est menacée. Notons que le conflit entre l’Algérie et le Maroc a été provoqué par Boumediène qui voulait arabiser toute l’Afrique du nord et qui voulait priver le Maroc de son Sahara .Sinon, le Maroc, durant la guerre de libération, avait joué un grand rôle pour indépendance de l’Algérie. Ce n’est pas un hasard si Mohamed Boudiaf, Hocine Ait Ahmed et Ferhat Abbase avaient toujours été avec le Maroc et contre le plan diabolique de Boumediène qui a crée la “République Arabe Sahraouie”.

Boudiaf , lors de la marche verte, était le premier à conduire l’armée marocaine contre le Polisario ! c’est une vérité historique que peu d’Algériens connaissent .

تعليقات الفيسبوك

التعليقات مغلقة