Le CRT oriental à soumettre à la corrélation responsabilité-reddition

abnnDes sources proches du CRT s’étonnent que le président ne communique jamais avec les professionnels du tourisme ; mais quelle ne fut grande leur indignation lors de la tenue de la dernière assemblée générale ordinaire à Marchika.

Les travaux de cette assemblée se sont distingués, encore une fois de plus par l’exclusion des professionnels face à la présence de certaines figures politiques, précisent nos sources.

C’est pourquoi soulignent nos sources les travaux de cette AGO, focalisés sur le protocolaire et le festif ont été vidés de tout bon sens. Il n’y avait ni concertation, ni débat fructueux, ni évaluation objective, font remarquer avec amertume non sources.

Ce fiasco manifeste est à attribuer à la gestion individuelle qu’impose le président du CRT qui se distingue par l’irresponsabilité et l’insouciance sans reconnaître la compétence des jeunes de la région. Nos interlocuteurs s’interrogent sur les raisons de la nomination d’un septuagénaire à la tête de la direction du CRT ; poste qui l’occupe toujours même s’il fait preuve d’incompétence et n’a apporté aucune valeur ajoutée à la promotion du tourisme régional. Pourtant la carrière professionnelle de ce directeur à  la retraite   est entachée  de mauvais souvenirs alors qu’il  coûte chèr au CRT( salaire faramineux, voiture ) . la même remarque, ajoutent nos sources concerne un universitaire qui se la coule douce sans aucun rendement pour le développement du secteur du tourisme –  voyages à l’interne et à l’international et autres faveurs  -.

Nos sources s’indignent aussi des activités inscrites dans le cadre du programme de la promotion du tourisme telle que la réalisation du film institutionnel. Ces observateurs s’interrogent sur les conditions de passation de ce marché ; à préciser que dans  Ce contexte, un membre du conseil de la région de l’oriental a manifesté vivement ( par téléphone) ses protestations au président du CRT qui a été contraint de reporter cette passation sans toutefois respecter les normes en vigueur.

En somme le CRT de la région de l’oriental nécessite une refonte radicale et devrait être soumis à la corrélation entre responsabilité et reddition.

تعليقات الفيسبوك

التعليقات مغلقة